Conseil Formation Accompagnement

Téléphone, mon amour

Depuis quelque temps ( 2, 3 ans au moins en fait !), je me questionne sur l’impact de mon smartphone sur ma psyché.


Je suis sociologue, j’ai beaucoup lu sur l’impact des images, de la publicité etc…
Rien de nouveau, mais quand même, quoi que…

J’avais l’impression d’en avoir un usage modéré:

je l’oublie de temps en temps, le coupe en réunion ou en cours, en séance d’accompagnement, le laisse dans mon hall d’entrée le soir, etc…
Je propose de le mettre sur mode avion lors de chaque cours ou formation dans mon cadre de communication/confiance/sérénité…
Voilà, voilà…

L’impact écologique des smartphones me posait aussi question (beauuucoup question)…

Néanmoins, ma vie d’entrepreneure m’a amené à utiliser de plus Instagram, Facebook, Linkedin, Whatsapp, Signal, Télégram…

Euuuh, vous trouvez que ça fait beaucoup ? Oui, sans doute…

Je me suis mise à avoir de plus en plus de remarques de mes proches (Merci à eux !🤗) sur ma relation passionnelle avec mon téléphone ( petit monstre capteur d’attention).
Je me retrouvais à scroller sans y faire attention (oui, mais c’est pour le boulot, einh !).

Puis je me suis sentie piégée lorsque je prenais mon téléphone en mode automatique lors de moments de fatigue ou lorsque je m’ennuyais…

C’est alors que mon téléphone qui n’a plus accepté les mises à jour de Whatsapp, puis de Signal… Obsolescence programmée ?
Et si je faisais sans ?🤔

Et paf: je tombe sur ce livre de Cal Newport: « Réussir (sa vie) grâce au minimalisme digital ».
Synchronicité ?🤔

C’était décidé : je me suis lancé dans cette aventure de supprimer toutes les applications de réseaux sociaux pendant 30 jours !😄
C’était parti pour mon défi « Je deviens une minimaliste digitale ».

J’ai donc enlevé Whatsapp (de fait), Signal, Instagram. J’avais déjà enlevé préalablement Facebook et Linkedin…

Accro, moi ? Nooon.

Ce qui m’a questionné, c’est aussi la sensation de malaise lorsque je ne pouvais pas regarder mes applications lorsque je le voulais.

Hum, pour un outil censé me faciliter la vie, je trouvais ça un peu rude.

Bon alors, qu’est ce qui faisait que j’y retournais ?

Et bien, ces téléphones sont faits pour nous rendre dépendants grâce à deux choses qui poussent à l’addiction comportementale : « le renforcement positif » et « le besoin d’approbation sociale ».

C’est l’impact du fameux bouton « J’aime ».

Je poste quelque chose et là, je fais un pari. C’est le même processus que le jeu de hasard;

Est-ce que je vais obtenir des récompenses, des « j’aime », des commentaires ou être déçu ?

Cette dynamique de publier des contenus puis de regarder les réactions se produire de façon imprévisible est fondamental pour les réseaux sociaux.

Faire défiler du contenu permet aussi de tomber sur un contenu accrocheur : image, titre, information… Ce qui va aussi activer le circuit de la récompense.

Et oui, premier constat : ce qui m’a rendu accro n’était pas les fonctions Téléphone, GPS ou même de pouvoir circuler sur Internet.

Mais avant tout les réseaux sociaux suivants : Facebook, Instagram, Linkedin.🤔

En les supprimant de mon téléphone où ils étaient si faciles d’accès, j’ai ressenti un soulagement au quotidien, plus de calme, plus d’idées au quotidien, plus de temps de respiration, plus de temps de présence au corps, plus d’interactions sociales enrichissantes.😄

Comme si ces temps sans écran permettaient à mon cerveau d’imaginer, de traiter les informations sans en rajouter et d’interagir plus facilement avec mon environnement.🤗

Car ce sacré cerveau est tout le temps en ébullition. Vous ne pouvez pas cesser de penser.

J’ai réalisé que je n’étais pas accro à Whatsapp et que ce réseau pouvait même me rendre des services et des mises en lien utiles à mon épanouissement social sur mon territoire : organiser des évènements, se soutenir dans la parentalité, se donner de l’information sur des opportunités, m’entretenir avec des client.es…

Néanmoins, pour les autres qui me servent au niveau professionnel (et aussi amical, un peu quand même). Comment faire ? La suite au prochain article sur le sujet !

En attendant, vous pouvez aller jeter un regard au livre de Cal Newport « Réussir sa vie grâce au minimalisme digital, Moins de technologie, plus de concentration » aux éditions Alisio.

Et partager vos astuces et ressentis par rapport à ce défi.

N’hésitez-pas à me dire ce que vous en pensez et me faire des retours 🤗

Bon minimalisme digital !

 

 
 

Reçois ton premier outil de clarification gratuitement

Je te propose de faire un pas dans le changement avec ton premier outil entièrement gratuit que tu peux recevoir dès maintenant.

*Vos informations resterons confidentielles.

Inscris-toi