Conseil Formation Accompagnement

Bon franchement, cette question de la singularité, c’est touchy. Tu trouves pas ?

J’ai passé des années de scolarité à rentrer dans le moule pour finalement m’y trouver assez inconfortable avec un petit sentiment d’imposture qui surgissait ça et là…

Mais bon, il y avait pas mal de bénéfices à ça : un poste (ou         (plusieurs) reconnus même si pas très bien payé , un salaire qui tombe toutes les fins de mois (sécurisant !), un statut social (ben oui, l’intello qui fait de la recherche et qui enseigne, c’est valorisant socialement et ça m’a fait du bien au niveau de mon estime de moi un peu abimée).

Mais je me rendais compte que c’était parfois inconfortable, pas toujours juste. Jusqu’à ce que j’ai des enfants. Stuuunami !

Et que je perde mon poste à cause de mes grossesses. (Franchement l’hallu, on me l’aurait dit, je ne l’aurai jamais cru !).

Et que je découvre là l’ampleur (je faisais un groos déni) de l’influence du modèle patriarcal sur les femmes…

Mais ça, c’est une autre histoire…

Mais quand même, à ce moment  là, je me suis retrouvée catapultée dans une forme de précarité (je le vivais comme tel) et finalement, étape par étape, j’ai levé les voiles de brume qui planaient sur ce qui était vraiment important, et juste, pour moi.

Merci aux différents soutiens, accompagnements, thérapies, relais, que j’ai reçus! 🙂  🙂  🙂  De l’aide, existe, n’en doute jamais !

Attention, je me serais bien passée de perdre mon job dans ces circonstances fragilisantes que sont l’arrivée d’un enfant. C’était horrible!

Mais, je dois constater que ça m’a obligé à aller voir, creuser et découvrir des pépites qui sont autant de lumières encore pour moi aujourd’hui. Et que je transmets à mes client(e)s.

Puisque ce que les chemins que je connaissais semblaient se fermer ( à mon grand désespoir et incompréhension), je me suis mise à tenter d’autres choses et à écouter ma boussole intérieure. A suivre ce qui me faisait envie, vibrer et à oser.

Je l’avais déjà fait (notamment en suivant mon DEA Recherches sur l’Imaginaire !) mais j’avais une fâcheuse tendance à oublier cet élan. Ben oui…

Je me suis connectée aux messages de mon corps et à mon intuition.

C’est comme ça que j’ai décidé de créer mon activité et que j’ai intégré ma coopérative Oxalis ! Yes !

C’est aussi comme ça que, progressivement, je me suis mise à accompagner et faciliter le changement de pratiques, pour des personnes à forte sensibilité écologique et à coloration spirituelle.

Et à accompagner les passages à des usages écologiques pour des usagers de bâtiments (habitants et salariés).

Et là, je me suis rendu compte que ce qui fonctionnait vraiment avec mes client(e)s, c’était lorsque je quittais ma posture d’experte pour aller vers le sensible, l’intuition, que je soutenais leur intelligence relationnelle, créative, collective.

Bref, que je soutenais et permettais l’émergence en eux(elles) de leur créativité et de leur joie.

Génial! Non? J’osais mettre du cadre de bienveillance, de faire brainstormer, d’enseigner en cercle, et face à face.

De rajouter du rêve éveillé, de la possibilité d’action, de nouveaux chemins ou de réemprunter certains trop vite délaissés parce que “atypique”., d’introduire de l’importance dans l’urgence” comme dirait mon collègue Hervé.

Bon, alors, et si oser être singulier(e), c’était finalement pouvoir contribuer au monde tout en se respectant et en s’autorisant à exister ?

Donc, finalement, oser sa singularité, son authenticité, je dirais que c’est moins “touchy” qu’on pourrait y penser de prime abord. Finalement beaucouup moins fatiguant que de réfléchir sans arrêt à sa légitimité. 🙂  🙂  🙂

D’ailleurs, dans un prochain article, je te raconterai comment j’ai choisi mon nouveau nom d’activité… ça parle aussi de singularité et d’authenticité…

En attendant, je te propose un jeu tiré de la BD Emotions, enquête et mode d’emploi d’Art Mella, tome 1.

Réponds à la question suivante :

Et si… tu pouvais vivre 5 autres vies en plus de celle-ci que

ferais-tu ?

Ecris tes vies et ce qui te plait en elles. Prends le temps d’apprécier. 🙂

Regarde ensuite si tu peux vivre un peu de ces vies chaque semaine. Ex : prendre un cours qui te plait, te réserver un temps dessin…

Passe à l’acte et savoure !

N’hésite-pas à me faire part de ton expérience en commentaire ! 😉

Et à me dire ce que tu penses sur le coté “touchy” d’oser sa singularité. 🙂 🙂 🙂

 
 

Vous avez des questions ? Un besoin d’accompagnement ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Envie de vous inscrire dans une démarche de changement ?

Recevez de l’actualité, des outils, des conseils, des retours d’expériences concrets et des techniques pour vous accompagner au changement en douceur.

Et bien plus encore…

*Vos informations resterons confidentielles.

Abonnez-vous gratuitement

REçois gratuitement ton premier outil de clarification

Tu recevras un guide et un fichier audio pour démarrer ce processus de changement